Dimanche 3 février 2008 , à 9 h 30, à l’espace Claude Rich à Masevaux, l’association des arboriculteurs de la vallée de la Doller et Environs présidée par M Guy RICHARD organisait un cours théorique portant sur la reconnaissance des maladies de nos vergers  et des traitements appropriés qu’il convenait d’y effectuer.

               

0arbo1

                        

Louis BORRACINO, moniteur, et François PFENDLER, arboriculteur bio, étaient les principaux intervenants. M. Guy RICHARD, durant son introduction, soulignait la présence de M. Henri WEISS, vice-président, membre de l’association depuis 1949.

         

0arbo2

                           

Il indiquait aussi la création d’un  blog portant sur les activités de l’association, réalisé depuis peu par M. Christian TAROZZI , ancien enseignant et secrétaire de mairie de Bourbach-le-Haut, délégué de village depuis fin 2007. l’adresse du blog :  http://arbodoller.canalblog.com

      

0arbo3

                     

Louis Borracino passait en revue les principales et courantes maladies que l’on peut rencontrer dans nos vergers dues à des champignons et insectes ravageurs comme la tavelure, la carpocapse des pommes (ver des pommes), l’odium, la rouille grillagée, le puceron cendré, le puceron vert migrant du pommier, la cloque du pêcher ou la maladie de la pochette du prunier… Il indiquait en même temps les traitements chimiques classiques appropriés, certains étant souvent peu efficaces vu la résistance de la maladie ou des insectes ravageurs aux produits utilisés.

                              

François Pfendler prit la parole en rappelant quelques règles de base :

-         éviter  d’appliquer les méthodes de professionnel à nos vergers familiaux. La culture bio est basée sur un seuil de tolérance.

-         Eviter certaines erreurs comme les excès de fumure , erreurs de taille et insuffisance de ventilation des arbres. Une bonne connaissance de la nature du sol est quasi nécessaire.

-         Eviter la dérive des produits chimiques qui peut créer une rupture de la chaine alimentaire entre insectes ravageurs et prédateurs

-         La très grande importance des traitements d’hiver surtout au moment du débourrage des bourgeons avec la bouillie bordelaise, le soufre, certaines huiles, la bouillie nantaise qui permettront de résoudre 80% des problèmes rencontrés.

-         L’utilisation de produits naturels comme les décoctions de prêle, purin d’ortie….

               

A noter : La confédération des producteurs de fruits d’Alsace publiera vers l’automne prochain le Guide de la Protection du verger familial. Les renseignements utiles seront données dans la revue « Fruits et Abeilles ».

                      

Pour clore la séance, M. Guy Richard remerciait tous les participants de leur présence.